Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 2 ans|5.7K vues

Abus sexuels dans l'Église : Barbarin retourne devant les juges

Le Point Actu
Le Point Actu
Surpris par les six mois de prison avec sursis prononcés en mars dernier par le tribunal correctionnel de Lyon le primat des Gaules, poursuivi pour « non-dénonciation d'agressions sexuelles sur mineurs » a choisi de faire appel et espère la relaxe. Jeudi, il comparait ainsi devant la cour d'appel de Lyon, pour ne pas avoir dénoncé à la justice les actes pédophiles, commis dans les années 1980 et 1990 par un prêtre de son diocèse, le père Bernard Preynat. Les six responsables de l'Église poursuivis avec lui ont été relaxés en première instance. Ce nouveau procès en appel sera concentré sur une journée et s'attachera essentiellement aux aspects juridiques de l'affaire. Oui, le cardinal Barbarin a bien été alerté des agissements passés du curé de sa paroisse. Mais, il le reconnaît, jamais il n'a pensé qu'il lui appartenait de dénoncer les faits devant la justice. Le tribunal correctionnel a considéré, lui, en mars dernier, qu'il avait préféré « préserver l'institution ». Après des années de combat qui les ont amenées à ce procès, les victimes du père Preynat se disent prêtes à poursuivre jusqu'en cassation si nécessaire. Le procès de Bernard Preynat, aujourd'hui âgé de 74 ans, démis de ses fonctions et exclu de l'église, doit se tenir entre les 13 et 17 janvier prochain devant le tribunal correctionnel de Lyon.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir