Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 2 ans|245 vues

«Depuis Chirac, il y a une désillusion des agriculteurs», déplore Frédéric Descrozaille

Lopinion.fr
Lopinion.fr
Alors qu’Emmanuel Macron était présent à Rouen, hier, notre invité l’assure : «Toutes les inquiétudes concernant les produits alimentaires» après l’incendie de l’usine Lubrizol «ont été levées». «Le risque est surtout devenu économique», ajoute-t-il.

Plus largement, quelle est aujourd’hui la stratégie du gouvernement en matière d’agriculture ? «Elle est double», répond l’élu. «D’une part, encourager et accompagner l’offre agricole permettant de satisfaire des demandes sociétales (…) et une agriculture qui se diversifie».

De nombreux agriculteurs ont été séduits par Emmanuel Macron en 2017. Vont-ils passer à l’extrême droite en 2022 ? «Il y a une désillusion des agriculteurs envers les politiques depuis Chirac, regrette notre invité. Il y a le fait de se rendre compte que le ministère de l’Agriculture a perdu de son poids en 25 ans. Et les agriculteurs se rendent compte que, dans l’exercice du pouvoir, la connaissance du secteur et des acteurs est en perte de vitesse. Je pense, qu’effectivement, que beaucoup d’acteurs comptent encore sur Emmanuel Macron tout en étant exaspérés».

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir