Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 2 ans

La Minute Éco : ces 10 métiers appréciés des Français mais qui sont en grande difficulté

La Provence
La Provence
Des dizaines de bouchers ont été ou sont actuellement confrontés à cette difficulté, certains étant contraints et forcés de fermer boutique... Plus d'une cinquantaine de boucheries ont ainsi disparu en quelques années dans la région, leur nombre étant passé de 1718 à 1662 sur la période 2015-2018, selon la Chambre de métiers et de l'artisanat Provence-Alpes-Côte d'Azur.
L'activité de boucher n'est pas une profession isolée : d'autres métiers affichent bien des difficultés à recruter et à se renouveler. L'Observatoire Régional des Métiers (ORM) a en effet dévoilé, en début d'année, une étude sur "les métiers en tension dans la région", réalisée en partenariat avec Pôle emploi et la Cité des métiers Marseille-Paca.
Aux côtés des bouchers figurent les pâtissiers, les forgerons, les cuisiniers ou encore les boulangers. "Plus de 36 000 boulangeries étaient recensées dans le pays, il y a 15 ans, contre moins de 32 000 aujourd'hui", précise le boulanger marseillais Pierre Ragot, vainqueur du prix Stars & Métiers 2015. "Il y a deux fléaux principaux expliquant cette situation : la relève ne tient pas le coup d'une part, et la concurrence exacerbée de la boulangerie industrielle et de la grande distribution d'autre part. Dans 10-20 ans, toutes les petites affaires de quartier vont être amenées à disparaître", annonce le boulanger, très remonté.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir