Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 3 ans

Joan Baez (How Sweet the Sound) : Bob Dylan, son fils Gabriel, sa relation avec Steve Jobs... portrait d'une chanteuse légendaire

TéléStar
TéléStar
Lors de son dernier passage en France, l'été dernier, Joan Baez a dit au revoir à sa façon, sans fard : " Il devient pour moi de plus en plus épuisant d'entretenir mes cordes vocales, qui ont commencé à se détériorer ".
Née en 1941 à New York, d'une fille de prêtre écossais et d'un physicien d'origine mexicaine qui refusa d'œuvrer sur la bombe A. Afin de travailler sur les questions d'éducation pour l'Unesco, Joan Baez connaît une enfance nomade, la menant en Europe et en Irak. "
De retour aux États-Unis, on la met, à cause de son nom hispanique, dans une classe de faible niveau : " Je ne trouvais pas ma place, entre des Blancs nantis qui m'ignoraient, et des Mexicains pauvres qui ne m'aimaient pas, parce que je ne parlais pas espagnol.
Tout change quand un ami de son père lui offre un ukulélé, avec lequel elle reproduit des morceaux de rhythm and blues entendus à la radio.
Elle chante pour 15 dollars la soirée, avant d'exploser au festival folk de Newport , en 1960, avec Virgin Mary Had One Son et We Are Crossing the Jordan River : " J'avais 18 ans, ça m'a déstabilisée.
Plus sur

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir