Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 5 ans|1K vues

Cathédrale de Reims. Restauration de la grande rose. Episode 5 « Restauration des maçonneries »

Ministère de la Culture
Ministère de la Culture
Ce cinquième épisode de la série consacrée à la restauration de l’étage de la rose de la cathédrale de Reims menée, par l’État - Direction régionale des affaires culturelles de Champagne-Ardenne (DRAC) est consacré à l'intervention sur la maçonnerie.

Les pierres de l'étage de la grande rose de la cathédrale de Reims ont été fragilisées par l'incendie du 19 septembre 1914 qui a fortement touché la partie nord, les pollutions atmosphériques, la pluie, le vent ont accentué les dégradations et une intervention sur les maçonneries est aujourd'hui nécessaire.
Un relevé des pierres à remplacer est réalisé, c'est le calpinage (dessin qui reproduit la façade), puis le débitage et la taille peuvent commencer.
Une fois les pierres neuves livrée, on retire les pierres trop dégradées, par la technique du refouillement, et on repose les pierres neuves.
Trois types de pierre sont utilisées pour cette restauration, la Pierre de Courville, qui est la pierre d'origine, celle des bâtisseurs, dont la carrière est épuisée; la Pierre de Saint-Maximien et la pierre de la Carrière des Aucrais.
Au-delà de l'importance pour la conservation du monument, l'intervention sur la maçonnerie permet également, en mettant à nue la structure, lors du refouillement, de mieux comprendre les techniques de construction de la cathédrale.

Ce chantier vient achever l’intervention menée, depuis une trentaine d’années, sur la façade occidentale de la cathédrale de Reims. Elle concerne l’une des parties de la façade qui a le plus souffert de l’incendie, provoqué par un bombardement de la Première Guerre mondiale.
D’un montant de 3,33 millions d’euros, la restauration, financée par la DRAC Champagne-Ardenne, est rendue possible par l’action de la Société des amis de la cathédrale de Reims, qui mobilise un million d’euros de mécénat auprès d’entreprises et de particuliers qui soutiennent le projet. Le chantier se déroulera jusqu’en 2016. La première phase concerne la statuaire et la pierre de taille et la seconde sera consacrée aux vitraux. Cette série de 10 films courts permet au public de suivre le chantier de l’intérieur.

En savoir plus : http://www.culturecommunication.gouv.fr/Regions/Drac-Champagne-Ardenne