Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Nous ne sélectionnons pas nous-mêmes les vidéos qui apparaissent sur nos pages Topics, elles sont automatiquement choisies par un algorithme. Si vous pensez qu'une vidéo n'appartient pas à un Topic, merci de nous la signaler.

Jean-Jacques Bourdin

Regarder en plein écran
il y a 20 heures|5 vues

Jean-Jacques Bourdin en colère : « Je vous interdis de toucher à sa mémoire »

Pause Fun
Pause Fun
Jean-Jacques Bourdin en colère : « Je vous interdis de toucher à sa mémoire »
Attaqué par les militants de la France Insoumise, Jean-Jacques Bourdin vient de s’exprimer à nouveau sur une affaire qui avait fait polémique en 2020. Il avait en effet été contrôlé en excès de vitesse en 2020 et très loin de chez lui alors que les déplacements étaient limités à 100 kilomètres autour du domicile. Le journaliste et présentateur Jean-Jacques Bourdin vient de se saisir de ses réseaux sociaux pour s’exprimer clairement et fermement. Le présentateur a reçu François Ruffin, député de la France Insoumise, le 15 avril. Il l’a interrogé, entre autres, sur le déplacement actuel de Jean-Luc Mélenchon en Amérique du Sud. Et ce, alors que les Français sont confinés et sans possibilité de se rendre à plus de 10 kilomètres de chez eux. Jean-Jacques Bourdin attaqué sur les réseaux Suite à cette question, c’est la sphère Insoumise qui s’est mise en marche sur les réseaux sociaux pour attaquer Jean-Jacques Bourdin. Et les militants ont décidé de se concentrer sur un événement qui s’est produit l’an dernier. En effet, en mai 2020, juste après le confinement, le présentateur avait été contrôlé à 186 km/h sur une route limitée à 130 km/h. Et ce, dans le centre de la France. Bien loin donc de son domicile parisien alors que les déplacements étaient limités à 100 kilomètres autour du domicile. Voici un exemple des tweets ciblant le journaliste : Il remet tout à plat clairement Jean-Jacques Bourdin s’est emparé de son compte Twitter le 16 avril pour répondre à ces attaques ciblées : Un message plein de colère et écrit sous le coup de l’émotion. A un point tel que Jean-Jacques Bourdin a dû se reprendre et rectifier les fautes d’orthographe faites dans le tweet, lui qui dit « détester les fautes d’orthographe ». A le lire, le journaliste n’a donc aucune faute à se reprocher. Reste à savoir si cela suffira à calmer les militants de la France Insoumise, peu réputés pour leur pondération !
Ajoutées

il y a 1 mois