Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Nous ne sélectionnons pas nous-mêmes les vidéos qui apparaissent sur nos pages Topics, elles sont automatiquement choisies par un algorithme. Si vous pensez qu'une vidéo n'appartient pas à un Topic, merci de nous la signaler.

Assassinat de Samuel Paty

Regarder en plein écran
il y a 16 jours

Il menace d’égorger la proviseure « comme monsieur Samuel Paty »

Le Point Actu
Le Point Actu
La proviseure a-t-elle fait preuve d’une trop longue patience ? Les menaces de mort à son encontre publiées sur le compte Facebook de l’établissement privé parisien qu’elle dirige ont commencé dès le mois de mai, en fin d’année scolaire. L’auteur, un lycéen « poussé à la démission », ainsi qu’il l’indique, souhaitait « égorger la directrice comme monsieur Samuel Paty ». Elle a fini par déposer une plainte lundi 25 octobre au matin.

Le jeune homme affirmait agir au nom de Kadyrov (Ramzan Kadyrov, le chef prorusse de la République de Tchétchénie depuis 2007, NDLR) et du « sultan » Recep Tayyip Erdogan, le président de la Turquie. Puis ses intentions se sont faites plus précises : c’est directement sur la messagerie professionnelle de la cheffe d’établissement que le jeune homme a explicité son propos en souhaitant « supprimer » celle qu’il accuse d’être à l’origine de ses déboires scolaires. Après un contact entre les deux protagonistes, l’ex-lycéen s’était excusé.La proviseure a-t-elle fait preuve d’une trop longue patience ? Les menaces de mort à son encontre publiées sur le compte Facebook de l’établissement privé parisien qu’elle dirige ont commencé dès le mois de mai, en fin d’année scolaire. L’auteur, un lycéen « poussé à la démission », ainsi qu’il l’indique, souhaitait « égorger la directrice comme monsieur Samuel Paty ». Elle a fini par déposer une plainte lundi 25 octobre au matin.

Le jeune homme affirmait agir au nom de Kadyrov (Ramzan Kadyrov, le chef prorusse de la République de Tchétchénie depuis 2007, NDLR) et du « sultan » Recep Tayyip Erdogan, le président de la Turquie. Puis ses intentions se sont faites plus précises : c’est directement sur la messagerie professionnelle de la cheffe d’établissement que le jeune homme a explicité son propos en souhaitant « supprimer » celle qu’il accuse d’être à l’origine de ses déboires scolaires. Après un contact entre les deux protagonistes, l’ex-lycéen s’était excusé.

https://www.lepoint.fr/societe/il-menace-d-egorger-la-proviseure-comme-monsieur-samuel-paty-26-10-2021-2449345_23.php

Suivez nous sur :



- Youtube : https://www.youtube.com/c/lepoint/

- Facebook : https://www.facebook.com/lepoint.fr/

- Twitter : https://twitter.com/LePoint

- Instagram : https://www.instagram.com/lepointfr

- www.lepoint.fr
Ajoutées

il y a 3 semaines